Le design donne vie à la technologie | Next | Mercedes-Benz

La frontière entre design et technologie s’estompe, tout particulièrement à une époque où les technologies remettent nombre de nos certitudes en question. Gorden Wagener (Chief Design Officer de Daimler AG) et Borre Akkersdijk (fondateur de la marque textile By Borre) se montrent plus nuancés quant à l’impact de la technologie sur leur travail. À leurs yeux, la technologie doit surtout être fonctionnelle.

Vivre dans le futur

Dès 1995 – alors qu’il n’était pas encore question d’applis, de voitures ni vraiment d’intelligence artificielle – Mercedes inaugurait un centre R&D dans la Silicon Valley. La marque allemande fut ainsi le premier constructeur automobile à s’établir dans le Walhalla californien de la technologie.

Cette année, Mercedes ouvrira un Advanced Design Center flambant neuf dans le parc scientifique et technologique de Sophia Antipolis, haut lieu de l’innovation sur la Côte d’Azur française.

Nous vivons donc littéralement dans le futur

La décision de Mercedes d’y fonder un nouveau centre de design illustre l’intrication de plus en plus nette entre design et technologie. "Il pourrait difficilement en être autrement", affirme Gorden Wagener. "Nous dessinons des voitures qui ne feront leur apparition sur le marché que dans cinq ans. Dans certains cas, nous tentons même d’anticiper à 20 ans. Nous vivons donc littéralement dans le futur."

Transsectoriel

La technologie est plus transsectorielle que jamais. Dans son centre R&D de la Silicon Valley, Mercedes-Benz attire des spécialistes de disciplines les plus diverses. Des personnes employées autrefois par de grands producteurs de cinéma, jusqu’à des ingénieurs logiciels qui ont mené des recherches sur l’internet des objets à l’Université de Stanford.

"Ce n’est pas illogique: la connectivité est un concept-clé dans la voiture intelligente du futur", explique Gorden Wagener. "Dans ce contexte, une collaboration entre designers et ingénieurs logiciels est indispensable. Tout ce qui se cache sous le capot et derrière le tableau de bord d’une voiture intelligente relève de la responsabilité de nos ingénieurs et spécialistes technologiques. Notre tâche de designer consiste à transposer ces processus technologiques en fonctionnalités pour le conducteur et les passagers. La voiture se transforme ainsi en une sorte d’allié numérique qui vous accompagne sur la route."

La connectivité est un concept-clé dans la voiture intelligente.

Smart textiles

La frontière entre designers et spécialistes de la technologie s’estompe également dans d’autres domaines. Un bon exemple en est le dessinateur de mode néerlandais Borre Akkersdijk. Sa marque textile By Borre tient lieu de laboratoire spécialisé dans le développement de textiles intelligents. Le designer a travaillé pour de grands noms comme Nike et Adidas.

"Deux choses sont importantes dans notre produit final: l’esthétique, bien entendu, mais aussi – et de plus en plus – la fonctionnalité. Alors que 90% des vêtements sont encore achetés exclusivement sur la base de critères esthétiques, l’arrivée de la technologie dans l’ensemble du processus de conception changera complètement la donne. Les vêtements devront être fonctionnels. Et une question s’imposera: qu’apportent-ils aux personnes qui les portent?"

Design experience

"Si la technologie et le design n’ont jamais été deux univers totalement séparés, nous constatons aujourd’hui qu’ils vont de plus en plus souvent de pair", remarque Gorden Wagener. "La technologie est bien sûr omniprésente, mais c’est la design experience qui fait vraiment la différence. Le design transforme la technologie en une expérience agréable, il lui donne vie."

Architecture
libre

"En retour, la nouvelle technologie peut également être libératrice pour un designer. Voici plusieurs années, le bureau de réputation mondiale Zaha Hadid Architects dessinait des bâtiments fantastiques qui étaient malheureusement trop compliqués à construire. Désormais, ces architectes utilisent des logiciels de l’industrie automobile pour développer une architecture freeform. Ils travaillent comme le font les designers automobiles depuis des années."

"En ce sens, l’époque est particulièrement enthousiasmante pour les designers automobiles. L’ancienne industrie sidérurgique est littéralement en train de fusionner avec l’univers des processeurs et des applications. Le design automobile évoluera davantage en quelques années que durant les 130 années qui ont précédé."

Richesse et impact

La grande question demeure: toute cette technologie améliore-t-elle également la créativité des designers? Peuvent-ils, en regardant au-delà de leurs frontières et en intégrant dans leurs projets des technologies issues d’autres secteurs, enrichir leur design et en accroître l’impact?

La réponse du dessinateur de mode Borre Akkersdijk est nuancée: "La technologie est un moyen, pas une fin en soi. Elle doit toujours être fonctionnelle et accroître la facilité d’utilisation. Bien entendu, les voitures sont bourrées de technologies et de capteurs censés en améliorer la convivialité, mais à l’avenir, la voiture deviendra un 'véhicule à la demande' auquel on fera surtout appel dans une optique utilitaire."

"Toutefois, ce raisonnement ne s’applique pas parfaitement à une marque de luxe comme Mercedes. Car ces voitures ont atteint un tel niveau de service et de confort que de nombreux clients continueront à se baser sur leur plus-value esthétique."

Gain d’efficacité

Gorden Wagener voit surtout la valeur ajoutée de la technologie dans le meilleur encadrement et l’efficacité accrue du designer. Mais il en reste persuadé: il est impossible de concevoir entièrement une voiture sur un écran.

"Le nombre de collaborateurs chez Mercedes est resté assez stable ces deux dernières décennies. Simultanément, notre portefeuille s’est considérablement élargi, et le design lui-même est nettement plus complexe qu’il y a 20 ans. Mercedes n’a pas l’habitude de sous-traiter certaines missions de design. Des feux aux systèmes audio, nous développons tout nous-mêmes."

Des feux aux systèmes audio, nous développons tout nous-mêmes.

"La nouvelle technologie nous a beaucoup aidés à gagner en efficacité dans l’ensemble du processus de design, et à compenser l’augmentation de la charge de travail. Et pourtant, nous fabriquons toujours le premier prototype d’une nouvelle voiture en argile, sur le sol de notre atelier. Une voiture, il faut la voir, la sentir…"

Mercedes

Plus qu’un
ordinateur

"Vous me demandez si l’ordinateur nous a rendus plus créatifs. Je crains que ma réponse soit plutôt 'non'. Il faut surtout utiliser la technologie là où elle est pertinente et apporte une plus-value. Comparez cela à la peinture. Si vous souhaitez peindre une large bande, vous utiliserez une brosse épaisse; si vous visez un trait plus fin, vous choisirez un petit pinceau."

Mercedes

Vivez vous-même l'innovation de Mercedes-Benz. Demandez un essai.

Bionique

Les designers de Mercedes-Benz expérimentent la bionique. Ces applications sont la transposition d’idées puisées dans la nature en concepts techniques et en applications industrielles.

Le modèle d’étude F 015 reconnaît son environnement et collabore avec lui. Daimler Trucks fait rouler des camions en colonnes, comme les oiseaux qui volent en nuées. Pour l’entreprise technologique allemande Festo, le futur de la production est aux systèmes autonomes qui exécutent ensemble des tâches communes, à l’image des fourmis dans une fourmilière.

Nanotechnologie

Nanotechnologie

Une vitre peut paraître un élément de voiture simple, mais c’est un domaine dans lequel on attend l’une des plus grandes révolutions à venir. Dans quelques années, laver son pare-brise ou gratter le givre seront autant de gestes qui appartiendront au passé. Les chercheurs ont développé un vitrage automobile dont la couche supérieure filtre les UV et est hydrofuge, alors qu’une deuxième couche élimine la saleté et la graisse.

Toutes ces évolutions sont possibles grâce aux nanotechnologies. Celles-ci font appel à des particules minuscules, à peine plus grandes qu’un atome. Mercedes les emploie depuis des années pour rendre les peintures plus résistantes aux griffes, réduire la taille des pots catalytiques grâce à des mini-capteurs, et alléger les matériaux.

Tech & Touch

Tech & Touch

Allumer le chauffage à la maison depuis sa voiture: pour les producteurs américains de Mercedes, c’est déjà la réalité. La technologie vocale enregistre une croissance spectaculaire dans le secteur automobile. De plus en plus d’applications innovantes ouvrent la voie aux voitures connectées, au "bureau sur roues".

Grâce à Ask Mercedes, il est même superflu de feuilleter les manuels d’instruction. L’application lancée récemment fait appel à la technologie vocale. Cet assistant virtuel est capable de répondre à des questions orales sur la route. Il combine un chatbot et des fonctions de réalité augmentée: l’utilisateur peut scanner des éléments de commande et des affichages dans la voiture à l’aide de l’appareil photo de son smartphone. L’application fournit ensuite des explications.